parallax background

LE MARLIN BLEU (Makaira Mazara)

CARACTERISTIQUES DU MARLIN BLEU

• Son rostre rond et râpeux est une véritable arme.
• Son corps allongé harmonieux est hydrodynamique. Le bleu-noir du dessus, vire au bleu argenté sur les flancs pour devenir blanc argenté sur le ventre. Tout son corps est zébré de rayures verticales plus sombres.
• Sa longue nageoire dorsale se replie dans une « goulotte».
• Le marlin bleu peut replier ses nageoires latérales près du corps lorsqu’ il nage.

La femelle est beaucoup plus grande et plus lourde que le mâle. Son poids peut dépasser les 500 kg tandis que celui des mâles dépasse rarement 160 kg.
Le record du monde IGFA du Marlin Bleu Pacifique sur 130lbs est de 624.14 kg à Hawaii le 31 mai 1982.
Notre record du monde du marlin bleu du Pacifique 561.5kg en 80lbs a été réalisé le 30 janvier 2007 par Stephan Kreupl en stand up en 45mn.

parallax background

COMPORTEMENT ET REPRODUCTION DU MARLIN BLEU

Grand poisson migrateur, le marlin bleu apprécie les températures d’eaux comprises entre 23 et 31°.

Les jeunes marlins peuvent se regrouper en une dizaine d’individus. Adulte, il migre dans les eaux tropicales des océans Atlantique, Pacifique et Indien.

Il nage près de la surface la nuit mais plus en profondeur le jour afin de trouver les meilleures conditions de développement et de reproduction.

La femelle peut pondre jusqu’à 7 millions d’œufs transparents d’1 mm environ qui termineront en très grande majorité dans l’estomac de prédateurs.

A Rodrigues, le marlin bleu évolue dans les eaux bleues à proximité des tombants autour de l’Ile ou des bancs Hawkins et de l’Est entre la surface et 200 m de profondeur.

parallax background

ALIMENTATION DU MARLIN BLEU

Son alimentation varie en fonction des ressources disponibles:

thons jaunes
bonites calmars
etc...

Après avoir repéré un banc de bonites ou de thons, le marlin bleu le rattrape en nageant à grande vitesse.
Il percute le banc, frappe violemment avec son rostre, avant d’avaler par la tête, le poisson blessé.

parallax background

TECHNIQUES DE LA PECHE AU MARLIN BLEU

• La pêche à la traîne rapide aux leurres de surface. Voir nos 2 fiches pêche à la traîne et pêche à la traîne en heavy spinning.
2 possibilités s’offrent à nous lorsqu’un marlin bleu arrive dans les leurres :
- soit il prend directement le leurre (crash strike) et le combat est engagé
- soit il vient s’amuser dans les lignes, et là, il faut le teaser. Lorsqu’il arrive derrière un leurre, le pêcheur va utiliser la technique des 5 tours.
Il faut mouliner rapidement 5 tours et marquer un temps d’arrêt avant de recommencer. Généralement, on attend que le marlin bleu arrive sur le leurre avant de continuer à nouveau de mouliner 5 tours afin d’attiser son excitation. Si le leurre est trop proche du bateau, on ouvre le frein tout en gardant 4 doigts sur la bobine avant de renouveler l’action.
• La pêche en traîne lente à l'appât vivant en catalina: thon skipjack (bonite), thon jaune et autres petits pélagiques. Voir fiche la pêche à l’appât
• Après avoir attrapé un thonidé, ou l’avoir sorti de nos tuna tube, nous le montons en catalina. Nous mettons un morceau de dacron dans l’encoche d’une aiguille à tricoter que nous passons à travers le canal lacrymal (situé juste au-dessus de l’œil), avant de l’attacher à l’hameçon. Aucun organe vital n’est touché et cette technique permet de conserver notre thonidé vivant pendant plusieurs heures. Après avoir filé le vif entre 20 et 60 m (suivant les conditions de mer et autres lignes à l’eau), notre fil est monté sur un élastique et clipsé à la pince du tangon. Nous laissons toujours quelques mètres de fil dans l’eau (drop back) afin que le marlin bleu ne sente aucune résistance à la touche et surtout lui laisser le temps d’engamer sa proie, bateau arrêté.
• En traîne semi rapide aux appâts morts (à flapper). Nous procédons de la même manière que la pêche en traîne lente à l'appât vivant (montage catalina) sauf que les appâts sont morts et vont glisser (flapper) sur la surface laissant un sillage attractif. Quelle que soit la technique utilisée, l’action suivante est la touche suivie du ferrage. Après que le marlin bleu ait engamé l’appât, le bateau doit accélérer avant que le pêcheur monte le frein pour engager le combat.
Dans le Vieil Homme et la Mer, le roman d’Ernest Hemingway, Santiago, le pêcheur dit «Je n’ai jamais rien vu de plus grand, de plus noble, de plus calme, ni de plus beau que toi».
Pour de nombreux pêcheurs sportifs, le marlin bleu représente le summum de la pêche sportive. Il déploie, dans ses ballets aériens, une agressivité explosive pour se défaire de l’hameçon. Ses sauts acrobatiques répétés favorisent le décrochage de l’hameçon qui prend du jeu lors des chocs successifs.
«Un poisson de sport a trop de valeur pour n'être pêché qu'une seule fois» LEE Wulf
C’est pourquoi nous pratiquons le CATCH & RELEASE aussi souvent que nous le pouvons.
Vous aussi, venez prendre et relâcher le marlin bleu de vos rêves sur Black Marlin!

Venez Pêcher le poisson de vos rêves


Contactez-nous