parallax background

LA PÊCHE A L’ APPÂT

Si la pêche à la traîne est idéale pour prospecter du terrain et parcourir de grandes distances à la recherche du poisson, la pêche à l’appât est parfaitement adaptée pour les gros poissons pélagiques et récifaux quand on est sur des «hot spots».

 

  • Le 13 mars 2008, Paul Cuzak établit en pêche à l’appât le record du club avec une carangue ignobilis de 57.5kg.

 

  • Le 14 février 2010, William Klein améliore le record du monde junior avec une carangue ignobilis de 43kg, en pêche à l’appât.

 

  • Le 23 Octobre 2014 Charles Rubis (France) en pêche à l’appât (un vif monté en catalina sur circle-hook VMC) remonte un thon à dent de chien de 97kg.Ce poisson pesé 17h après sa capture augurait d’un bon 100kg au moment de sa prise).

 

  • 2 autres gros thons à dents de chien de 89kg et 83kg ont été pris en Janvier 2015 en pêche à l’appât.

 

Elle peut se réaliser de différentes manières :

 

  • avec des appâts vivants ou morts (entiers ou en morceaux)

 

  • en surface ou en profondeur

 

  • en traine lente ou en dérive

Comme vous le voyez le sujet est vaste !

De la pêche à la palangrotte à la pêche en traîne lente, au-dessus des récifs ou sur les tombants avec deux bonites vivantes, les techniques sont nombreuses, et vous apprécierez d’être à bord d’un bateau pratiquant la multi-pêche.

L’équipage vous fera profiter de toutes les opportunités.

parallax background

TECHNIQUES DE LA PECHE A L’ APPAT         

 La pêche à l’appât se pratique dans des zones d’activité (structures sous-marines, regroupement de poissons fourrage, chasse ou détection au sondeur). Nous partons du principe que tout petit poisson se fait manger par plus gros. Nous utiliserons donc comme appât des bonites, des thons jaunes, des petites carangues ou petits thons à dents de chien, ainsi que tous les poissons de récif pêchés en palangrotte. En fonction de l’activité et des appâts en stock, l’équipage arbitrera entre les techniques suivantes:

  • Dérive avec appâts vivants (montage en catalina) ou morts pour le thon à dents de chien, la carangue ignobilis, le requin, le barracuda.
  • Traîne lente avec des appâts vivants (montage en catalina) pour le marlin bleu, le marlin noir, le voilier et le wahoo.
  • Traîne lente avec des appâts morts (à flapper) pour le thon à dents de chien, la carangue ignobilis, le requin, le barracuda, le marlin bleu, le marlin noir, le voilier et le wahoo, etc….
  • Petits morceaux d’appâts au fond style palangrotte pour tous les poissons de fond, capitaines, poissons poulet, croissants queue jaune, vivaneaux etc…

Toutes ces techniques sont en principe orientées vers tel ou tel type de prédateur. En réalité le poisson décide! Il n’est pas rare de faire une carpe rouge sur un bel appât vivant, et un gros thon à dents de chien sur un petit vif. Ainsi va la pêche !

parallax background

MATÉRIEL A VOTRE DISPOSITION

 

  • Vous aurez à votre disposition des cannes stand up de différentes puissances (30lbs à 80lb), en passant par des ensembles jigging ou heavy spinning, des bas de ligne (nylon ou acier) et hameçons correspondants (J hook ou circle hook).
  • Deux viviers à bonites permettent de conserver vivants deux thonidés ou plusieurs petites bonites.
  • Des plombs de différents grammages.
  • Un downrigger (engin permettant d’envoyer un appât en profondeur en traine lente).
parallax background

SI VOUS VOULEZ PECHER A L’APPAT AVEC VOTRE PROPRE MATÉRIEL

Votre canne à jig fera l’affaire, même à la vivante, si elle a une bonne réserve de puissance et un moulinet comme le Shimano Stella 20000 ou 30000 garnie de tresse 80lb (Power Pro).

D’une manière générale nous privilégions les hameçons type Circle: ils se piquent régulièrement en commissure de gueule, permettant des combats plus vigoureux et une meilleure relâche.

Pêche du marlin au vif en catalina

  • Bas de ligne d’environ 4m, il faut opter pour une résistance de 400lb en nylon ou fluocarbon, voire 300lb par mer calme lorsque le poisson est méfiant.
  • Hameçon circle hook type Owner Super Mutu en 16/0, ou hameçon classique type Jobu 11/0.

Si le spot est plutôt typé thons à dents de chien ou carangues

  • Un bas de ligne en 200lb suffit largement pour un gros thon à dents de chien.
  • Hameçon Circle hook type VMC 9788 ou Owner Super Mutu en 12/0
  • Par mer calme et temps ensoleillé, un bas de ligne en 150lb, toujours en longueur 2.50m.

Pour la palangrotte

  • Prévoir du nylon entre 100 et 130lb de résistance.
  • Ainsi qu’un échantillonnage de petits circles hooks ou hameçons classiques. (Vos hameçons à jig peuvent convenir).
parallax background

CONSEILS DU CAPITAINE

Quand on pêche avec de gros appâts (vivants ou morts), il n’y a aucune difficulté particulière lors du ferrage avec un moulinet à tambour tournant: on lève le frein, on récupère le mou, et on ferre.

Avec un moulinet à tambour fixe, on tient le fil dans la main, pick-up ouvert. A la touche, on laisse le poisson prendre du fil. Le souci arrive quand vous allez vouloir fermer le pick-up. Il ne se refermera pas à cause de la sortie de la tresse.

La solution est de lever très haut la canne et la rabaisser rapidement tout en fermant votre pick-up. Vous serez en «avance» sur la sortie du fil et vous pourrez le refermer sans aucun problème.

Je vous conseille vivement cette technique car j’ai vu trop de poissons perdus (gros forcément), à la suite de ferrages ratés.

Autre conseil: n’oubliez jamais de bien régler votre frein avant de mettre votre appât à l’eau !

 

Venez Pêcher le poisson de vos rêves


Contactez-nous