Cécile et son voilier - Rod Fishing Club - Ile Rodrigues - Maurice - Océan Indien
Jean Yves, Cécile et Alban Choinier – Ile Rodrigues – Maurice – 15 au 16-03-2014
17 mars 2014
saut d'un marlin noir de 250kg - Rod Fishing Club - Ile Rodrigues - Maurice - Océan Indien
Team BGFCF Mantra – Ile Rodrigues – Maurice – 23 au 25-03-2014
26 mars 2014
tête de thon à dents de chien de 50kg dévorée par un requin - Rod Fishing Club - Ile Rodrigues - Maurice - Océan Indien

tête de thon à dents de chien de 50kg dévorée par un requin - Rod Fishing Club - Ile Rodrigues - Maurice - Océan Indien

Barbara, Bernard et Michel (BGFC), Pascal et Maurice (France)

Barbara et Bernard étaient venus en 2006 et 2008. Maurice est un habitué de longue date. Pascal vient pour la 2° fois et Michel pour une première. Partis à 21h le poisson mordait dès notre arrivée au lever du jour. Très belle activité de thons jaunes 36kg pour le + gros par Pascal qui a également vu son thon à dents de chien d’une cinquantaine de kilos se faire croquer par un gros requin, de beaux wahoos (18kg le + gros) et quelques petits poissons de fond le soir (coureurs arc en ciel et poissons poulet).

thon jaune de 36kg par Pascal - Rod Fishing Club - Ile Rodrigues - Maurice - Océan Indien

thon jaune de 36kg par Pascal – Rod Fishing Club – Ile Rodrigues – Maurice – Océan Indien

poisson poulet par Maurice- Rod Fishing Club - Ile Rodrigues - Maurice - Océan Indien

poisson poulet par Maurice- Rod Fishing Club – Ile Rodrigues – Maurice – Océan Indien

Le 2° jour, devant l’activité de thons jaunes et bonites nous misons sur le marlin. L’un après l’autre, 2 marlins sont montés sur nos vifs sans vouloir y toucher. Barbara a combattu et relâché un joli requin pointe blanche à défaut de thon à dents de chien record.

Barbara en combat sur un requin - Rod Fishing Club - Ile Rodrigues - Maurice - Océan Indien

Barbara en combat sur un requin – Rod Fishing Club – Ile Rodrigues – Maurice – Océan Indien

Paradoxalement c’est en pêche à la traîne en début d’après-midi que Maurice est resté «pendu» 7 heures avec un gros marlin noir, mal piqué, avant de voir la boutonnière se déchirer. Dépités, l’apéritif est le bienvenu avant une bonne nuit réparatrice. Pour le dernier jour, eh bien, la série noire continue avec 1 marlin qui se décroche à la traîne mais compensée par une bonne activité sur les autres pélagiques. Le séjour semblait bien lancé.

Laisser un commentaire